logo-parc
Nous vous invitons à vous impliquer !
Cliquez ici

corveenettoyage1

 

Amateurs ou experts venez découvrir la richesse et la diversité de la flore du Québec.
Utilisez un outil de rechercheunique pour identifier les fleurs que vous avez observées et en apprendre plus sur chacune d’elle.

bandeau

Mémoire - Institution muséale

memoire final - reseau museal 1

 

Mémoire - Parachèvement de l'A 19

Memoire Eco-Nature Aut-19 Octobre2014VC Page 01

Calendrier des activités

« Mai 2017 »
Lun Mar Mer Jeu Mer Sam Dim
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

Historique

1985 : Fondation d’un organisme d’animation et d’éducation en écologie et plein air
En décembre 1985, Éco-Nature de Laval est créé, issu de l’Association pour la conservation et l’aménagement plein air Laval (ACAPAL) dont l’équipe de travail « bénéficiait d’une expertise en aménagement, écologie, géographie, biologie et urbanisme ». Éco-Nature de Laval fut d’abord une succession de projets comme un musée et des pièces de théâtre ambulants destinés aux clientèles des enfants des parcs et écoles. L’installation de l’organisme à Sainte-Rose, un peu avant 1987, fut l’occasion de découvrir la rivière des Mille Îles et son potentiel et d’initier le projet d’animation sur celle-ci ; d’abord avec des activités de classe verte (camps de jour de plusieurs jours) et de canotage, par la suite avec des activités de protection et conservation, visant particulièrement l’amélioration de la qualité des habitats fauniques et floristiques. Depuis cette époque, l’organisme est un partenaire de la Ville de Laval.


logo co-nature2 1erlogo derobert logomodifi par bruno logo-infolettre


1991 : Le programme de protection, de mise en valeur et d’animation porte définitivement le nom: le Parc de la Rivière-des-Mille-Îles (archipel de Sainte-Rose)

Février 1991, Éco-Nature de Laval fait aussi affaires sous la raison sociale de « Parc de la Rivière-des-Mille-Îles » et de « Fonds de protection du Parc de la Rivière-des-Mille-Îles ». La dénomination « Parc de la Rivière-des-Mille-Îles » désigne un programme de protection, de mise en valeur et d’animation des milieux naturels de la rivière des Mille Îles mis sur pied par Éco-Nature de Laval. Le territoire principalement mis en valeur par le biais de ce programme est la partie centrale de la rivière, entre les îles Yale et le pont David (archipel Sainte-Rose). Depuis 1991, l’organisme est un partenaire de la Ville de Rosemère.

C’est à cette époque que se précisent certaines activités comme l’inventaire des milieux naturels de la rivière ou encore le grand rassemblement de canoteurs que fut la descente de la rivière des Mille Îles.


1994 : Protection de milieux fragiles
Depuis 1994, Éco-Nature de Laval a réalisé, par le biais de son Fonds de protection du Parc de la Rivière-des-Mille-Îles, l’acquisition de 28,70 hectares d’îles et 1,38 hectare de rives.

C’est en 1998 qu’Éco-Nature de Laval et ses partenaires (le Ministère des Ressources naturelles et de la Faune du Québec, les villes de Laval et de Rosemère) ont créé le Refuge faunique de la Rivière-des-Mille-Îles. Ce dernier protège l’intégralité d’un habitat faunique d’importance pour sa productivité, sa densité et sa diversité faunique et est un support pour des espèces rares, menacées ou vulnérables. Actuellement, le Refuge faunique de la Rivière-des-Mille-Îles compte 10 îles et représente 26,2 hectares de terres privées.


1995-1996 : Essor des activités
Les activités d’Éco-Nature sont remarquées par des responsables de divers organismes et ministères, tant fédéraux que provinciaux ou locaux, qui incitent l’organisme à leur présenter des projets. S’ensuivent une reconnaissance élargie de l’organisme et une augmentation des activités et services.

1998 : Adoption du plan d’action en trois volets : protection et mise en valeur, accessibilité au territoire et accès principal
Ce plan d’action comprend trois volets « autonomes dans leur réalisation, mais complémentaires au niveau de l’ensemble » : la protection et la mise en valeur du territoire naturel ; l’accessibilité au territoire naturel et l’accès principal. Telle que conçue, la stratégie en trois volets permet à divers partenaires d’adhérer au plan d’ensemble et de contribuer à sa réalisation tout en répartissant leur effort dans le temps, en fonction de leurs intérêts et de leurs capacités. Suite à l’adoption de ce plan d’action, diverses études de faisabilité et de marché ont été réalisées.


1999 : Éco-Nature adhère au nouveau programme d'Intendance de l'Habitat des espèces en péril
du Service Canadien de la faune
Éco-Nature prend un nouvel essort en travaillant au programme d'Intendance de l'Habitat des espèces en péril. Elle met sur pied des actions concrètes pour aider les 80 espèces en péril identifiées sur le territoire.


2000 : Le Parc de la Rivière-des-Mille-Îles est reconnu comme institution muséale par le Ministère de la Culture et des Communications du Québec
Cette reconnaissance lui permettra d'avoir accès à des programmes de subvention pour restaurer sa petite exposition. Ce statut d'institution muséale donnera aussi une notoriété au Parc de la Rvière-des-Mille-Îles dans la communauté.


2003 : Éco-Nature de Laval procède à l'élaboration d'une planification stratégique importante
La planification stratégique d'Éco-Nature est prise en charge par une nouvelle direction générale. Elle consiste à restructurer l'entreprise et à donner de nouvelles orientations. Éco-Nature de Laval amande sa chartre et peut maintenant utiliser le nom d'Éco-Nature. Une des orientations importante est d'étendre le Parc de la Rivière-des-Mille-îles sur les 42 Kilomètres de la rivière.